Calebasses Labs_es

Une rumeur foisonnante

A travers une « low-tech » faite principalement de bols de calebasses de l’Amérique du Sud et de transducteurs de basse consommation d’énergie, le projet Calebasses Labs explore un espace sonore de faible intensité et non moins riche pour autant. Composée pour des séances d’écoute de 15 à 25 minutes environ, ce « laboratoire musical » du XXIe siècle déploie une myriade de sons à multiples échelles, créant un espace sonore volumineux et silencieux que l’on peut découvrir et s’émerveiller à travers une écoute de proximité. Une rumeur foisonnante.

Projet «Calebasses Labs» – Maquette

«Un espace sonore volumineux et silencieux»

Projet «Calebasses Labs» avec musiciens – Maquette

Espace sonore volumineux et de faible intensité

 Une confusion récurrente veut que le volume et l’intensité sonore soient synonymes. Or, le volume sonore fait référence à l’espace tandis que l’intensité au niveau de l’amplitude du signal. Par un travail d’écriture polyphonique et une multiplication des techniques de decorrélation de phase pour la partie électroacoustique, il est possible de créer un espace volumineux de basse intensité. C’est exactement dans cette configuration que s’est inscrit le projet d’écriture et plus largement l’installation.

Ecoute de proximité

 Dans un espace commun, plutôt intime, silencieux, l’installation vise une écoute de proximité. Elle propose par une écriture dans les nuances faibles une diffusion sonore non-invasive. En effet, son niveau sonore étant bas par rapport aux normes, c’est au visiteur-auditeur d’aller « chercher les relations sonores » proposées par le compositeur. Ainsi, la personne pourra suivre la musique dans ses moindres détails, apprécier la diversité dans ses multiples échelles, proches et lointaines, répétées, variées ou uniques.

Une installation  « low-tech »

Dans l’installation, la calebasse a la fonction de caisse de résonance. Par contre elle n’est pas associée à des cordes ou des lames en bois comme elle l’est habituellement dans les instruments de l’hémisphère sud. Ainsi, elle amplifie des petits haut-parleurs low-tech (piézos) en forme de pastilles métalliques dorées. Celles-ci sont mises en vibration mécanique par un signal électrique venu de l’ordinateur à travers un fil fin en cuivre.

Projet «Calebasses Labs» – Détail

Exploration au-delà de la fidélité sonore

Depuis les premières inventions cherchant à amplifier le signal électrique dans les Bell Labs jusqu’à nos jours, l’histoire de l’industrie musicale et plus particulièrement de l’enregistrement sonore, a été guidée par la quête du hi-fi : capter et reproduire le monde sonore le plus fidèlement possible à la réalité. Cette installation explore un dépassement du concept de fidélité sonore (et son contraire, le low-fi), à travers la composition du son lui-même (et non de sa reproduction). Ainsi, la composition et sa diffusion étant indissociables, l’installation est ce qu’elle est : une singularité.

Projet «Calebasses Labs» – Premiers essais

Séances d’écoute

L’installation est accessible par séance d’écoute. Elle n’est pas interactive.

Séance sans instruments (15’ environ)

Toujours avec des composantes aléatoires, chaque séance est unique et invite à une écoute attentive aux rencontres sonores. En effet, la composition a une approche dite « multi-échelle ». Cela veut dire qu’il y a un grand nombre de figures sonores à différentes échelles temporelles en interaction, allant du grain sonore de quelques millisecondes jusqu’à la totalité de la composition de 15 minutes environ.

Séance avec instruments (25’ environ)

Il est également prévu que des musiciens viennent jouer ponctuellement autour de l’installation. Pour cela des figures composés préalablement serviront de base pour des séances d’improvisation instrumentale d’une durée 25 minutes environ. Elle peut varier selon le nombre d’instruments joués autour de l’installation.

Séance live coding (40’ environ)

Une séance d’écoute plus longue pourra être programmée ponctuellement avec une performance de code en temps réel.

Composition en cours

Extraits sonores de la composition en cours pour l’installation «Calebasses Labs»

Attention : il s’agit de réductions stéréo reproduite dans votre système de diffusion. De ce point de vue, les extraits ne sont que partiellement représentatifs de l’installation.

play_circle_filled
pause_circle_filled
Calebasses Labs (extrait de la composition en cours - 2 canaux)
volume_down
volume_up
volume_off
play_circle_filled
pause_circle_filled
Calebasses Labs (extrait de la composition en cours - 2 canaux)
volume_down
volume_up
volume_off
play_circle_filled
pause_circle_filled
Calebasses Labs (extrait de la composition en cours - 2 canaux)
volume_down
volume_up
volume_off
Projet Calebasses Labs – Premiers test en studio et maquette

Projet «Calebasses Labs» – Maquette

Projet «Calebasses Labs» – Maquette

Version d’essai

Un essai de l’installation dans une version réduite (4,60m x 1,30m) a été fait pour tester sa faisabilité. Les résultats ont été très positif.

Projet Calebasses Labs – Vidéo de la version d’essai

Concerts avec l’installation Calebasses Labs

La dimension « Labs » de l’installation envisage aussi une exploration avec des musiciens. Toujours dans un registre d’intensité faible, il s’agit d’intégrer des instruments acoustiques à l’espace sonore de l’installation.  Cette expérimentation cherche aussi à essayer d’autres formes de diffusion dans une situation de musique mixte dans laquelle le rayonnement acoustique des instruments interagit avec les sons électro-acoustiques des calebasses.

Séance d’improvisation dans la version d’essai avec la flûtiste Keiko Murakami
Version Pdf du dossier

Fiche technique

Autres compositions

Cycle Figures sur la corde

Guitare classique et électroacoustique

Compost

Installation sonore